Ignorer les commandes du Ruban
Passer au contenu principal

Le Centre National d'Hydrobiologie et de Pisciculture, situé à Azrou, a été créé en 1981 avec, comme attribution principale la gestion de ressources piscicoles des eaux continentales allant de la reproduction artificielle à l’encadrement du secteur privé en passant par les opérations de déversements, des entretiens, de surveillance des milieux et de lutte biologique contre l’eutrophisation ainsi que le suivi de la biodiversité et l’évolution des facteurs environnementaux et écologiques des différents écosystèmes aquatiques.

Il a pour mission également de générer des connaissances et des technologies appropriées pour valoriser les milieux aquatiques, créer des emplois et contribuer au développement de l'aquaculture continentale. 

Le CNHP gère aussi des stations aquacoles dont les produits sont destinés au repeuplement des eaux continentales. Il s’agit de la station de Ras El Ma d’Azrou, la station de la Deroua de Béni Mellal, la station d’Amghass des carnassiers.

Station de RAS EL MA D’AZROU:

Créée en 1957, la station de pisciculture de Ras el Ma relevant du Centre National d'Hydrobiologie et de Pisciculture d'Azrou, est située à 1550 m d’altitude et à 9 Km de la ville d’Azrou sur la route reliant Azrou à Ifrane.

Le choix du site de Ras el Ma a été conditionné par la situation géographique, la nature géologique du terrain et la qualité physique et chimique de l'eau alimentant la station.

Dans les premières années de sa mise en service, cette station avait comme objectif essentiel la production d'alevins de truite fario, mais elle s'est orientée rapidement vers l'élevage d'autres espèces (truites arc-en-ciel, brochets…).

En 2008,  des travaux d'aménagements et de mise à niveau de la station ont été réalisés en vue d'atteindre les objectifs suivants :

  • Augmentation de la production de 600.000 à 2.000.000 alevins des truites fario et arc en ciel (enrichissement du patrimoine ichtyologique).
  • Diversification des missions et des activités de la station.

Les missions actuelles de la station sont :

  • Salmoniculture : pour les repeuplement des parcours de pêche.
  • Education à l’environnement et sensibilisation à la protection de la biodiversité aquatique : un programme d’excursions et des ateliers dédiés à l’environnement et à sa protection et au développement de la pêche sportive sont réalisés régulièrement, au profit des écoliers afin de promouvoir la sensibilisation aux principaux problèmes écologiques des poissons notamment la surpêche, les méthodes de pêche préjudiciables à l’environnement et la dégradation de l’habitat.
  • Ecole de pêche : où l’enseignement, toujours didactique et vivant, insiste sur les principes de l’exploitation durable des ressources piscicoles. L’objectif est d’initier les jeunes à la pratique de la pêche de façon autonome et responsable.
  • Autres missions : la station Ras El Ma est orientée à promouvoir :
    • L'encadrement pédagogique des activités parascolaires ;
    • L'appui scientifique aux universitaires ;
    • La promotion de la recherche développement en pisciculture ;
    • L'animation écotouristique au niveau de la province d’Ifrane.


STATION DE LA DEROUA DE BENI MELLAL:

Créée en 1990 dans la province de Beni Mellal, la station de pisciculture Deroua relevant du CNHP, est un noyau de production des semences des poissons des eaux chaudes (carpes chinoises, black bass, perche soleil) pour l'empoissonnement des retenues de barrages et les canaux d’irrigation afin de développer la pêche commerciale et sportive et lutter contre le phénomène d’eutrophisation.

Le projet d'aménagement et de réhabilitation de la station de Deroua a été réalisé en 2010, dans l’objectif d’augmenter la capacité de production en semences de poissons et de promouvoir l’aquaculture des eaux chaudes (tilapia et carpes).

Les principales missions de la station:

  • Production des semences de poissons d’eaux chaudes (carpillons et fingerlings de black bass) pour l’empoissonnement des retenues de barrages, et canaux d’irrigation;
  • Maitrise des techniques de reproduction artificielle des carpes chinoises et du Tilapia;
  • Assistance et encadrement technique du secteur privé dans la conception et la réalisation des projets de pisciculture ;
  • Encadrement et formation des stagiaires et des chercheurs dans le domaine de l’aquaculture;
  • Promotion de la pisciculture à travers la vulgarisation des techniques d'élevage et des résultats de recherche obtenus.

​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​