Ignorer les liens de navigation
Présentation
Forêts Marocaines
Législation Forestière
Développement Forestier
Protection de la Forêt
Désertification
Biodiversité
Chasse
Pêche Continentale
Recherche Forestière
   

Ignorer les liens de navigation
Accueil > Espace Presse > COMMUNIQUE DE PRESSE
COMMUNIQUE DE PRESSE
21 juillet 2016

Get Abortion Pill

Abortive Pill Order Abortion Pill Buy

Le Haut-Commissaire aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification, Dr. Abdeladim LHAFI et l’Ambassadeur de Suisse au Maroc M. Massimo BAGGI, ont procédé jeudi 21 juillet 2016 au siège du HCEFLCD, à la signature d’une convention pour renforcer la gestion durable des ressources naturelles et le développement économique des filières en vue d’une amélioration des conditions socioéconomiques des populations locales.

Les domaines de coopération incluent: i) la mise en place d’une cogestion participative et intégrée des bassins versants; ii) la mise en place d’une gestion préventive contre les risques naturels; iii) la mise en place de mesures d’adaptation au changement climatique;  Iv) l’appui à la démarche de structuration du secteur des « Plantes Aromatiques et Médicinales ».

En termes de coopération, le bilan fait état du bénéfice du HCEFLCD à côté d’autres pays de l’Afrique du Nord de l’appui financier de la Suisse dans le cadre du programme ROSELT (Réseau d’Observatoires pour la surveillance Ecologique à long terme) piloté par l’observatoire du Sahel et du Sahara au début des années 2000.

Aussi, et compte tenu de la réussite qui a marqué le projet précité, d’autres projets sont en cours, notamment :

  • Le Projet de gestion participative et integrée des bassins versants pour la lutte contre l’erosion (province de midelt) d’un montant global de 125 M de dh et dont la superficie concernée est de 158.000 ha. Un tel projet intégré, revêt des intérêts économique, écologique et social qui sont au cœur des objectifs du développement durable. Ceci d’autant plus que la gestion durable intégrée des ressources en eau devient de plus en plus nécessaire, eu égard à la rareté de la ressource et aux défis plus pressants des changements climatiques.
  • Le Projet AZIR Oriental : vise l’amélioration des revenus de la population et la gestion durable des nappes de romarin, dans la région de l’Oriental, en agissant sur le fonctionnement de la chaîne de valeur du romarin au niveau de tous les maillons (production, collecte, transformation, commercialisation, vente et exportation). Ce projet d’un budget total de 22.5 millions de Dirhams contribue à l’objectif de promotion du développement économique durable.

Cette convention s’étend sur une durée de 30 mois, et entérine la nécessité d’assurer la durabilité des deux projets en cours ainsi que l’addition de tout projet spécifique de collaboration en soulignant l’intérêt de la réplication des bonnes pratiques développées à l’échelle nationale et leur diffusion à l’échelle internationale.

Au terme de cette rencontre, les deux Parties se sont félicitées de l’évolution de la coopération entre les deux pays et ont réaffirmé leur engagement de faire aboutir les projets en cours et détendre leur coopération à d’autres domaines.
 

النسخة العربيـة