Ignorer les liens de navigation
Présentation
Forêts Marocaines
Législation Forestière
Développement Forestier
Protection de la Forêt
Désertification
Biodiversité
Chasse
Pêche Continentale
Recherche Forestière
   

Ignorer les liens de navigation
Accueil > Espace Presse > Célébration de la Journée Internationale des Coopératives 2017
Célébration de la Journée Internationale des Coopératives 2017
6 juillet 2017

Sous l’égide du Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification, la journée internationale des coopératives a été célébrée, le 4 juillet 2017, à Oujda, sous le thème : « Les coopératives forestières : un mode durable de valorisation des écosystèmes romarin contribuant au raffermissement de la cohésion sociale ».

Décrétée par l'Assemblée générale des Nations unies, la célébration de la journée internationale des coopératives prévue le 1er juillet 2017, est sous le thème de l’inclusion. Le slogan de cette célébration est :« Coopératives agissent pour que personne ne soit laissé de côté ». L’objectif étant de faire connaître l’action coopérative et de valoriser ses réussites et ses idéaux en matière de solidarité et d’efficience économique.

Cette rencontre, a souligné la contribution des coopératives dans le développement économique et leur impact pour la lutte contre la pauvreté, la création d'emplois et le développement humain. Elle a constitué également l'occasion pour évaluer les réalisations du Haut-Commissariat en matière d’appui à l'action associative et coopérative pour la concrétisation des objectifs fixés en matière de promotion d’une économie sociale et solidaire.

Les coopératives forestières constituent un cadre pour l’organisation des ayants droits autour des actions de développement forestier. De ce fait, une grande importance est accordée à la réhabilitation du mouvement coopératif afin d’élargir leurs domaines d'intervention et de diversifier leurs activités.

L'organisation des filières est l’une des priorités du HCEFLCD afin d'assurer une meilleure valorisation des produits forestiers, avec affectation d’une partie de la valeur ajoutée au bénéfice de la population locale, qui constitue le premier anneau des différentes filières de production.

Il convient de noter que le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la désertification fait de sa stratégie de conservation des ressources forestières et de développement durable, un outil pour faire participer les ayants droits à la réalisation de projets de développement local et les met au cœur de ses priorités et préoccupations. Une stratégie qui est mise en œuvre à travers la conclusion de contrats de partenariat avec les coopératives forestières ou les groupements d’intérêt économique autour des projets visant à la création de conditions de stabilité et de coexistence entre la forêt et la population riveraine.

Il est à noter qu’au Maroc, le processus de partenariat avec les coopératives forestières, qui date de l’année 1938, a nettement évolué depuis 2005 au niveau national, en passant de 9 à 161 coopératives et de 545 à 9505 adhérents, opérant dans différentes filières liées à la valorisation des produits forestiers ligneux et non ligneux.

Durant les douze dernières années, 221 contrats de partenariats ont été conclus avec les coopératives forestières d’une valeur globale de 404 millions de Dh.

La mise en œuvre de ce partenariat a permis d’améliorer le niveau de vie en assurant un revenu moyen mensuel de 2000 Dh par adhérent, de favoriser la participation des populations concernées à la conservation des écosystèmes forestiers et d’alléger par conséquent la pression sur les ressources naturelles.

La région de l’Oriental a été choisie cette année pour abriter cette événement compte tenu de la dynamique qu’a connu la région en matière de création de   coopératives autour de la chaine de valeur de romarin. Ceci a eu un effet positif sur le niveau de revenu de la population.

Les travaux de la journée se sont articulés autour de i) l’importance de l’aspect organisationnel et de la contractualisation en matière de gestion des ressources naturelles afin de responsabiliser les populations locales dans le sens de la protection des écosystèmes ii) l’évaluation de l’incidence du partenariat avec les coopératives forestières sur la conservation et la valorisation des ressources naturelles iii) l’accompagnement des coopératives forestières en matière d’organisation, de renforcement des capacités, de gouvernance, de commercialisation et de  financement.

Cet événement a été marqué par la présentation de témoignages des représentants des coopératives forestières afin de partager leurs expériences et leur vision sur les rôles et les métiers qu’ils/elles exercent, ainsi que sur leurs liens d’interface avec l’utilisation des ressources naturelles et leur participation à la vie économique au niveau local.

A cette occasion, le HCEFLCD a procédé à la remise de matériel et d’équipement aux coopératives de romarin, visant l’amélioration de la qualité des produits et l’application de bonnes pratiques de récolte.

A travers cette rencontre, le HCEFLCD confirme son engagement ferme à soutenir la participation de la population organisée en coopératives ou associations dans ses programmes de développement local.

النسخة العربيـة