Ignorer les liens de navigation
Présentation
Forêts Marocaines
Législation Forestière
Développement Forestier
Protection de la Forêt
Désertification
Biodiversité
Chasse
Pêche Continentale
Recherche Forestière
   

Ignorer les liens de navigation
Accueil > Espace Presse > Réunion du Comité de la Pêche dans les Eaux Continentales
Réunion du Comité de la Pêche dans les Eaux Continentales
27 février 2018

Sous la présidence du Haut-Commissaire aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Dr.Abdeladim LHAFI, le Comité de la Pêche dans les Eaux Continentales a tenu sa session ordinaire le 27 Février 2018 au siège du Haut-Commissariat.

Cette session a été une occasion pour présenter les acquis des trois premières années de la stratégie 2015-2024 pour le développement des filières de la pêche dans les eaux continentales, dont l’un des objectifs phares est d’augmenter la production piscicole de 15.000 tonnes enregistrée actuellement à 50.000 et de créer 15 000 emplois supplémentaires liés à l’activité de la pêche et de l’aquaculture.

Cette réunion , présidée par le Haut-Commissaire Dr. Abdeladim LHAFI, a été consacrée à la présentation de l’état d’avancement des différents projets inscrits dans le cadre de la stratégie 2015/2024 du Haut Commissariat pour le développement du secteur de la pêche et de la pisciculture continentales, ainsi qu’à l’évaluation du bilan des réalisations de la saison de pêche écoulée 2017/2018.

Rappelons que les objectifs résultats satisfaisants ont pu être atteints dans le cadre de la stratégie 2005-2014 mise en œuvre par le Haut Commissariat dont, notamment i) l’augmentation importante de la production d’alevins qui est passée de 2 millions en 2005 à 13 millions en 2014 ii) l’augmentation de la production piscicole de 2.000 tonnes à 15.000 tonnes durant la même période iii) l’augmentation du nombre de pêcheurs. Les permis de pêche vendu ont évolué de 866 à 2716 iv) la nette évolution des unités aquacoles privées dont le nombre est passé de 3 unités produisant 100 tonnes de poissons à 9 unités actuellement produisant 900 tonnes et v) mise en œuvre du Plan de Développement de la pêche et de la pisciculture continentale à travers la promotion de trois chaines de valeur. (1. Augmentation de la productivité piscicole des retenues de barrages 2. Développement de la pêche touristique 3. Développement de l’aquaculture rurale et création d’emploi).

Fort de ces acquis et en capitalisant sur les expériences de terrain, le HCEFLCD a élaboré la stratégie 2015/2024 qui a tracé comme objectifs chiffrés à l’horizon 2024 de i) augmenter la production piscicole de 15.000 tonnes enregistrée actuellement à 50.000 ii) augmenter le nombre d’alevins déversés dans les parcours de pêche de 14 millions à 30 millions et iii) à créer 15 000 emplois supplémentaires liés à l’activité de la pêche et de l’aquaculture.

Dans ce sens, la saison écoulée a été marquée par la production de plus de 22 millions d’alevins de poissons au niveau des stations aquacoles relevant du Haut Commissariat pour la mise en valeur piscicole des parcours halieutiques. Au total, 12 cours d’eau, 7 lacs naturels et plans d’eau et 34 retenues de barrages ont été ciblés par le déversement des alevins pendant la saison écoulée.

La production actuelle de poissons d’eau douce est actuellement estimée à 16.000 tonnes, destinée à l’approvisionnement des populations rurales en protéines animales de haute qualité et contribuant à l'amélioration des revenus de 3.000 pêcheurs.

S’agissant des trois premières années de la mise en œuvre de la stratégie du HCEFLCD 2015/2024 en matière de développement de la pêche et de la pisciculture continentale, deux programmes ont été réalisés conjointement avec l’agence allemande de coopération internationale :
i) le premier programme concerne la promotion de la chaine de valeur du tourisme halieutique dont l’objectif est la structuration d’offres touristiques packagées autour de la pêche sportive durable au profit des populations locales. Dans ce cadre, et au cours de la saison écoulée, les premières formations sur les métiers de pêche ont été dispensées au niveau du centre de formation sur les métiers de la pêche d’Amghass (Azrou), sur la base d’un référentiel élaboré en collaboration avec le Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole (CFPPA) de la Lozère de France. L’objectif tracé de ce programme est de positionner les parcours halieutiques à fort potentiel piscicole, comme une destination phare pour la pêche touristique durable. En termes d’indicateurs, plus de 2000 emplois sont ciblés à travers la promotion des métiers autour de tous les maillons de la chaine de valeur liée à la pêche, notamment l’hébergement, la restauration, l’animation et l’accompagnement.
ii) le deuxième programme concerne la promotion de la chaine de valeur liée à l’aquaculture continentale. Les retenues de barrage de la région de Béni Mellal Khénifra ont été prises comme zones pilotes dudit programme qui a porté sur la mise à la disposition des coopératives locales des cages d’élevage, leur approvisionnement en alevins et en aliments de poissons, leur formation sur les techniques de pêche et d’aquaculture durables et leur équipement en barques de pêche. Les résultats attendus de ce programme au niveau de la région pilote de Béni Mellal est d’augmenter la production piscicole à 3000 tonnes à l’horizon 2020, ce qui permettra de créer plus de 1200 emplois directs en plus des activités parallèles (fabrication de barques, confection de filets et des cages, commercialisation des captures….).

En somme, la stratégie 2015-2024 concilie les trois piliers de développement durable : sur le plan environnemental, à travers les axes majeurs de cette stratégie, la préservation de la ressource piscicole et halieutique est assurée pour la durabilité et soutenabilité dans le temps et dans l’espace des activités de pêche. Dans le registre social, l’amélioration des revenus des pêcheurs est placée au cœur de la présente stratégie, et du point de vue économique, la productivité est continuellement augmentée afin de subvenir aux besoins du marché.

Au terme de la réunion, le comité a adopté les mesures d’ordre réglementaire pour la saison de pêche 2018/2019, y compris les dates d'ouverture et de fermeture des périodes de pêche pour les différents types d’espèces piscicoles, dans le souci du respect de leurs périodes de reproduction et de repos biologique.

La pêche aux salmonidés est ainsi autorisée du 18 mars 2018 au 07 octobre 2018, elle sera ouverte du 13 mai 2018 au 24 février 2019 pour les espèces autres que les salmonidés.

النسخة العربيـة