Ignorer les liens de navigation
Présentation
Forêts Marocaines
Législation Forestière
Développement Forestier
Protection de la Forêt
Désertification
Biodiversité
Chasse
Pêche Continentale
Recherche Forestière
   

Ignorer les liens de navigationAccueil > Protection de la Forêt > Incendies des Forêts
Incendies des forêts
 

Get Abortion Pill

Abortive Pill Order Abortion Pill Buy

L’analyse de la situation des incendies de forêts au Maroc fait ressortir qu’au cours des 50 dernières années (1960-2009), prés de 12.912 incendies ont endommagé 149.292 ha de forêts, soit une moyenne de 2.986 ha par an, avec un maximum en 1983 (11.289 ha) et un minimum en 2002 (593 ha). Cette superficie moyenne annuelle représente 0,05 % de la surface totale boisée du pays.

Le nombre d’incendies et les superficies incendiées en forêts marocaines sont jugés relativement élevés, eu égard au taux de boisement très faible du pays (8%), à l’aridité du climat et aux contraintes rendant extrêmement difficile la reconstitution des espaces boisés (reboisement, régénération).

 

L'Ordre d’opérations pour la prévention et la lutta contre les incendies de forêts

 

Gestion des incendies de forêts au Maroc

Le Plan Directeur de Prévention et de Lutte contre les Incendies de forêts vise la mise en place d'un dispositif cohérent et efficace pour la maîtrise de ce fléau à travers :

- l'élaboration d'outils de prédiction permettant d'évaluer le danger et d'anticiper sur le risque d'incendie au moyen de mesures préventives et dissuasives adéquates.

- l'optimisation et l'amélioration de l'efficacité des équipements et des moyens d'intervention.

- le renforcement des capacités techniques du personnel en charge de la protection des forêts contre les incendies.

- l'adaptation et le renforcement des outils d'information et de sensibilisation du public aux dangers des incendies et aux mesures de prévention.

En matière de gestion des incendies de forêts, Le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification, en partenariat avec l’ensemble des intervenants concernés notamment la Protection Civile, la Gendarmerie Royale, les Forces Armées Royales, les Forces Auxiliaires, les Autorités Locales, le Ministère de l’Equipement et du Transport, l’Office Nationale des Aéroports, met en œuvre annuellement un programme d’action de prévention et de lutte contre les incendies de forêts, qui s’articule autour des trois composantes suivantes :

La prévention

- la sensibilisation du grand public : diffusion de spots de sensibilisation sur les chaînes des télévisions et d’annonces à la radio, conférences de vulgarisation au niveau des douars, des souks….
- l’interdiction des activités forestières qui font usage du feu en forêts (en saison estivale).
- l’intervention auprès du Ministère de l’Equipement et du Transport, de l’ONCF et de l’ONE pour l’entretien et le débroussaillement des accotements des routes, des voies ferrées et des emprises de lignes de haute tension traversant les massifs forestiers.
- le lancement d’opérations sylvicoles et d’entretien des plantations.
- le renforcement des infrastructures et des équipements en milieu forestier tels que : voies d’accès, points d’eau, pistes forestières, tranchées pare-feu.

La détection et l’alerte

- le renforcement de la surveillance en forêts dans les zones à haut risque par des guets mobiles et fixes (postes vigies, patrouilles, guetteurs) ;
- le renforcement du réseau de communication pour améliorer la transmission de l’alerte et la coordination des intervenants (GSM) ;
- l’élaboration en première version des cartes de risque des incendies de forêts au niveau des DREF (Rif, Nord-Est et Nord-Ouest) les plus touchées par le fléau  (opérations en cours de finalisation) ;

La lutte

- l’achat de petit matériel de lutte pour équiper les unités d’intervention.
- l’acquisition de produit retardant pour la lutte aérienne (avions turbo-trush de la Gendarmerie Royale).
- la contribution à l’équipement des aéroports et des aérodromes stratégiques (Tanger, Nador, Kenitra, Fès Sais et Taza) en infrastructures et matériel adéquats (station de mixage, plate forme, hangars, bouches d’incendies, compresseurs…).
- l’équipement des unités forestières en Véhicules de Premières Interventions (VPI).
- la contribution à la couverture des frais des heures de vol des avions Turbo-trush de la Gendarmerie Royale.

 

النسخة العربيـة