Ignorer les commandes du Ruban
Passer au contenu principal

Vous êtes ici :

Département des Eaux et Forêts > Développement Forestier > Régénération

La forêt marocaine soumise à différentes contraintes climatiques, sociales et pastorales, souffre d'un manque de régénération naturelle conjugué à un vieillissement de ses peuplements. Cette problématique exige la mobilisation des moyens nécessaires pour l'intensification des programmes en matière de régénération, particulièrement, des essences nobles (cèdre et chêne liège) et divers essences autochtones (pins, thuya cyprès et arganier…). Ce processus exige un suivi continu des parcelles de régénération sur une période de 10 à 20 années en fonction des essences.

Pour répondre à cette problématique, le DEF a consenti un effort en matière d'aménagement forestier et ce dans la perspective de reconstitution des écosystèmes forestiers. Ces études identifient pour chaque forêt, le quartier de régénération qui regroupe les zones qui nécessitent d'être régénérées pendant la période d'application de l'aménagement (20 à 30 ans en moyenne).

En application de ces plans d'aménagement, le bilan des réalisations en matière de régénération, au cours de la période 1990 -2006, porte sur 62.330 ha, répartie par essence comme suit :

Cèdre de l'Atlas
26.115 ha
Chêne-liège
17.170 ha
Thuya de Berbérie
3.470 ha
Arganier
4.180 ha
Pins
8.410 ha
Genévrier thurifère
1.520 ha
Autres essences (acacia, sapin, cyprès, ...)
1.480 ha
​​​​