Ignorer les commandes du Ruban
Passer au contenu principal

La sylviculture, étymologiquement la culture des forêts (du latin silvæ, les bois et forêts), a pour rôle de faire évoluer les forêts, en mettant à profit les facteurs écologiques et les potentialités naturelles, afin d'optimiser durablement les produits et les services que l'homme peut en attendre.

Les études d'aménagement des forêts définissent les traitements sylvicoles à appliquer à la forêt pour la conduire vers l'objectif recherché, notamment pour dynamiser la régénération naturelle, améliorer le niveau des productions forestières et de l'état sanitaire des peuplements.

Les réalisations en matière sylviculture, au cours de la période 1992-2007, ont porté sur une superficie totale de 457.586 ha, soit environ 28.600 ha/an. Les opérations réalisées concernent l'élagage, le dépressage, les éclaircies et le nettoiement.

Au titre de l’année 2018 les travaux de sylviculture et la conduite des peuplements (dépressage, élagage et éclaircie) ont porté sur une superficie de l’ordre de 18.720 ha.​