Ignorer les commandes du Ruban
Passer au contenu principal

Vous êtes ici :

Département des Eaux et Forêts > Espace Presse

Réhabilitation et valorisation de l’ancien monastère Toumliline au niveau du parc national d’Ifrane

01/04/2022

Le Département des Eaux et Forêts et la Fondation Mémoires pour l’Avenir (FMA) ont signé le 01 avril 2022, une convention de partenariat qui vise la réhabilitation et la valorisation du site de l’ancien monastère Toumliline, situé au niveau du parc national d’Ifrane, et qui a été mis à la disposition de la FMA par le Conseil Provincial de la Ville de Meknès, propriétaire du site. Ce partenariat ambitionne de mettre en place une démarche pilote, commune et inclusive tournée vers la préservation de l’environnement et le développement d’un tourisme culturel qui valorise le patrimoine historique et spirituel exceptionnel du site.

Toumliline, « les pierres blanches » en amazigh, est situé dans le Moyen-Atlas près de la ville d’Azrou. Un monastère chrétien, bénédictin, y fut édifié en 1952, sous le Protectorat français. A l’Indépendance, les moines furent autorisés à rester en raison de leur démarche de dialogue, d’accueil et de fraternité à l’égard des autorités marocaines et de la population. 

Dans l’objectif d’assurer la préservation de ce patrimoine historique exceptionnel et sa valorisation écotouristique, une convention a été signé le 01 avril 2022, entre Mr Abderrahim Houmy, Secrétaire Général du Département des Eaux et Forêts et Directeur Général par intérim de l’Agence Nationale des Eaux et Forêts et Mme Lamia RADI Présidente de la Fondation Mémoires pour l’Avenir.

Cette convention entre dans le cadre du programme d’aménagement et de valorisation écotouristique du parc national d’Ifrane, qui a été retenu par la Stratégie « Forêts du Maroc 2020-2030 » comme parc pilote pour sa mise œuvre.

Lancée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI le 13 février 2020, la stratégie « Forêts du Maroc 2020-2030 », constitue un tournant important dans la gestion forestière en général et celle des parcs nationaux en particulier. Elle projette de faire de ces espaces protégés une destination phare pour l’écotourisme à travers la création de parcours naturels adaptés aux adeptes de la nature, le développement d’une infrastructure adéquate, la création d’une marque « Parc National » et le marketing de ses produits et services labellisés.

La restauration du monastère de Toumliline au cœur du parc national d’Ifrane apportera une pierre à ce grand chantier par le développement de la destination écotouristique du parc national d’Ifrane et la mise en place de projets qui participent à la dynamique de développement engagée par les institutions et acteurs locaux.

Pour ce faire, un programme ambitieux a été arrêté permettant de mener des actions de réhabilitation des infrastructures et équipements du Monastère et des circuits de visite à sa périphérie pour en faire un lieu d’accueil, d’animation nature et de transmission de sa mémoire aux jeunes générations de Marocaines et de Marocains.

En effet, le site est riche en histoire. Le Monastère a accueilli de 1956 à 1968, les « Rencontres Internationales » de Toumliline qui ont rassemblé des personnes venues d’Afrique, du Monde Arabe, d’Asie, d’Europe et d’Amérique de toutes confessions. Ces premières Rencontres Internationales se sont tenues sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed V, Que Dieu l’ait en Sa Sainte Miséricorde. Feu Sa Majesté le Roi Hassan II, Que Dieu l’ait en Sa Sainte Miséricorde, alors Prince Héritier, présida la session de 1957, à laquelle participa Feue Son Altesse Royale Lalla Aïcha en intervenant sur la participation de la femme marocaine dans l’édification d’un Maroc moderne.

Restaurer ce monastère, le valoriser et le promouvoir en tant lieu de rencontre de la nature, de la culture et de l’histoire du Maroc constitue aujourd’hui un enjeu de fédération des efforts au niveau national et local.

c6e04372-756a-4368-96d8-e6f51c3d6fc8.jpg
0f3a80f6-e94b-43dd-86aa-d18c1cccc826.jpg