Ignorer les commandes du Ruban
Passer au contenu principal

Vous êtes ici :

Département des Eaux et Forêts > Biodiversité > Gestion de la Biodiversité > Parc National de Khenifra

Créé en 2008, le parc national de Khénifra s’ajoute alors aux 9 parcs nationaux du Royaume. Se situant dans la province de la ville de Khénifra, le site s’étend sur une superficie de 93.500 ha.

Il s’agit d’un territoire spécifique à la Cédraie de l’Atlas et au Singe Magot recelant une grande richesse paysagère, géologique, biologique et culturelle d’une importance considérable.

Le parc renferme les écosystèmes représentatifs de la Cédraie du Moyen Atlas Central, en particulier la zone biogéographique d’Ajdir, Kerrouchen, Itzer, Sidi M’Guild et Aghbalou Larbi.

La richesse du parc national de Khénifra ne réside pas seulement en la présence de formations végétales de grande valeur, mais aussi en cette richesse en zones humides (Aguelmame Sidi Ali, Aguelmame Azegza, Aguelmame Ouiouane, Aguelmame Abekhan, Aguelmame Miami) abritant une avifaune remarquable et une multitude d’espèces piscicoles (truite Fario, truite arc-en-ciel, brochet, blackbass, varichorinus, perche, gardon, tanche, sandre, barbeau).

Les paysages fabuleux et les traditions locales (folklore, artisanat,…) bien enracinées, caractérisant ce parc, le prédisposent à jouer un rôle très important dans le développement écotouristique et socioéconomique de la région. Le parc national de Khénifra est parmi les trois parcs qui constitueront la Réserve de Biosphère de la Cédraie sur une superficie de 500.000 ha.